Dolmen de La Roche-aux-Fées, Essé
©Dolmen de La Roche-aux-Fées, Essé|Noé C. Photography
ExpériencePlongée dans le passé à La Roche-aux-Fées

Plongée dans le passé à La Roche-aux-Fées

Aux portes de la Bretagne et à quelques kilomètres seulement de Vitré, La Guerche-de-Bretagne est une petite cité pleine de caractère. Et si le temps de sa superbe est désormais révolu, l’ancienne seigneurie médiévale a conservé de beaux atours. À commencer par son marché, sa basilique et ses maisons à porche et à pans de bois.

Et à deux pas, il y a même un des plus beaux dolmens d’Europe !

Ah les adolescents ! Enfin, les miens. Il y a des jours où… Grrr. Voilà maintenant deux semaines qu’ils sont en vacances. Et rien ! A part le canapé et les écrans. Du coup, je leur ai préparé une petite surprise. « Papa, comme tu es là et que tu ne fais rien, tu peux relancer la box ? Je n’ai plus de connexion. » « Eh bien, non ! En fait, je vous donne 10 minutes pour vous préparer et lever le camp. » « Quoi ? Mais pour quoi faire ? » « Vous verrez, c’est une surprise. Tout ce que je peux vous dire c’est qu’on va commencer par faire le marché, se trouver un coin sympa pour déjeuner et après visite. » « Oh non ! » « Mais si, ça va vous plaire, faites un peu confiance à votre père ! »

Au programme : découverte du patrimoine, monument néolithique et légendes bretonnes… « Prenez quand même vos téléphones. On ne sait jamais. Ça pourrait servir ! »

DU PATRIMOINE ET PAS MAL DE TEMPÉRAMENT

« L’histoire est fille de la géographie. » Toujours. À cheval entre deux régions et quatre départements, La Guerche-de-Bretagne a été fondée au Moyen Âge par le seigneur et évêque Sylvestre. La ville est un carrefour pour les marchands… Elle se développe rapidement. Devient prospère. On y trouve de l’agriculture, du commerce, le tannage des peaux, la confection de draps ou encore l’industrie de la toile… Elle suscite, de fait, grand nombre de convoitises. Souvenez-vous de Bertrand du Guesclin, qui luttera contre les Anglais lors de la guerre de Succession de Bretagne ou de l’invasion des troupes d’Henri II. « Ah la barbe ! C’est pire que le lycée. Je te rappelle qu’on est en vacances. » « Justement. C’est le moment où jamais de t’intéresser à ton histoire. » « Je n’en peux plus, ça va être long cette journée ! »

« ON TROUVE TOUT COMME À LA GUERCHE »

« Allez, on se détend les grands. On va aller faire le marché. Mais avant ça, on va prendre un petit café et des croissants. » Quelques mètres à peine et nous voilà arrivés au marché de La Guerche-de-Bretagne. Ce dernier existe depuis 1121. Il est donc bien plus ancien que celui des Lices à Rennes. Et toujours pittoresque, car si les étals ont changé d’allure, on trouve au bas mot, tous les mardis, une centaine de producteurs locaux. Une aubaine pour les gourmands. « Du coup, vous voulez manger quoi à midi ? On prend de la charcuterie ?, des fruits ?, du fromage ?, du pain ? Et on se pose tranquillement après avoir visité le centre-bourg ? » « Je n’y crois pas, il va falloir encore marcher ! »

En toute objectivité, la balade n’est pas longue (3, 9 km), mais elle recèle pas mal de surprises et il est plutôt agréable de flâner dans ses rues. L’ancien château, la basilique Notre-Dame, le prieuré Saint-Nicolas, les portes de la cité, l’ancien auditoire, la Salorge, les deux gares, le château, les maisons à porche et à pans de bois… « Hey les garçons, il paraît qu’il y a même une mosaïque Odorico sur une façade. Vous l’avez vue ? » « Je te promets. Je n’en peux plus ! » « J’ai compris. On va déjeuner. »

L’HISTOIRE SUR SMARTPHONE

« Devant vos yeux ébahis, jeunes gens, voici La Roche-aux-Fées, le plus beau dolmen de France et le mieux préservé en Europe. Mais si, mais si… Il fait 19,50 m de long, 6 m de large et 4 m de hauteur. Les pierres viennent d’un gisement à plus de 4 km et la plus lourde pèse 45 tonnes. On raconte que les fées ont construit cet édifice en moins d’une nuit pour prouver leur existence aux hommes. »

Je ne sais pas si c’est l’histoire où la solennité des lieux, mais mes deux adolescents ont l’air totalement absorbé. « Bon, sortez vos téléphones de vos poches. Comme je suis très sympa, j’ai téléchargé pour vous deux applications. La première va vous permettre de remonter le temps et de découvrir la vie de nos ancêtres du Néolithique. La seconde, elle, nous lancera dans une chasse au trésor grâce au géocaching ; vous allez voir il y en a pour 1 heure maximum et on va s’amuser. » « C’est une obsession de vouloir nous faire marcher… »

FICHE PRATIQUE

Fermer