GR®37 cœur de Bretagne, Forêt de Fougères
©GR®37 cœur de Bretagne, Forêt de Fougères|David Genestal
Le GR®37 en Ille-et-VilaineDE PLEINE-FOUGÈRES À BROCÉLIANDE

Le GR®37 en Ille-et-Vilaine, plongez en plein cœur de la Bretagne

Au départ du Mont-Saint-Michel, le GR®37 (homologué sentier de randonnée depuis 1972) traverse d’est en ouest la Bretagne centrale et conduit à la presqu’île de Crozon. Tout au long de cet itinéraire de 773,5 km, le randonneur découvrira des paysages bucoliques, la forêt légendaire de Brocéliande, le canal de Nantes à Brest, l’abbaye de Bon-Repos et les trésors cachés de la forêt du Huelgoat. Avant d’arriver au bord de l’Atlantique, la découverte des monts d’Arrée et l’ascension du Ménez-Hom constitueront un point d’orgue à ce cheminement.

En Ille-et-Vilaine, le GR®37 descend le département à l’Est en passant par les Marches de Bretagne, avant de tourner vers l’Ouest avant Rennes et traverser le canal d’Ille-et-Rance et la légendaire forêt de Brocéliande. Le randonneur se délectera donc des paysages bucoliques (et du fameux pommé) de la région à travers cet itinéraire.

Après le GR®34, le GR®37 a été élu GR préféré des français en 2023 !

A réaliser en
15 jours
Difficulté : moyenne
Distance :
370 km sur la partie bretillienne

De Pleine-Fougères à Vitré

Etape
01 Etape 01

De Pleine-Fougères à Val-Couesnon (Antrain) : 25,5 km

Après avoir laisser le Mont-Saint-Michel en Normandie, l’itinéraire fait la part belle aux paysages bretilliens.

Pleine-Fougères

Nichée aux portes de la Bretagne et de la Normandie, la commune de Pleine-Fougères est le point de départ du circuit en Ille-et-Vilaine. La commune est labellisée « Commune du Patrimoine Rural de Bretagne » valorisant ainsi le patrimoine architectural et paysager de Pleine-Fougères. Et elle n’est pas en reste. L’église, le manoir du Chauffaut, les halles et les commerces subliment le passé médiéval mais offrent une architecture particulière et unique dû à l’arrivée du ferroviaire au début XXème siècle.

La portion qui sépare Pleine-Fougères à la forêt de Villecartier assure une balade au cœur des bocages variés de la Baie du Mont-Saint-Michel : marécages et panoramas sur Sougeal, étangs assurent le dépaysement et une vue à couper le souffle sur la 8ème merveille du monde !

Forêt de Villecartier

Sur près de 1000 hectares, la forêt de Villecartier se compose majoritairement de hêtres et de chênes. Vestige de l’ancienne forêt royale qui recouvrait l’Armorique, elle témoigne et fait la part belle aux hommes de la région et à l’histoire : les envahisseurs normands furent les premiers à y trouver refuge au Xème siècle. Aux 18ème et au 19ème siècle, des charbonniers, sabotiers, fagotiers, scieurs y trouvèrent l’opportunité d’y travailler pour la réfection des digues du marais de Dol-de-Bretagne et de La Vilaine. Peu de temps avant le débarquement de Normandie en 1944, des bûcherons ont abattu de nombreux arbres de la forêt pour les planter dans la Baie du Mont-Saint-Michel, permettant de renforcer le Mur de l’Atlantique.

Aujourd’hui, la forêt est un lieu de découverte et de détente avec sa base de loisirs Récrénature : Port Miniature, accrobranche, spectacles, animations, marchés, balades et jeux sont au programme tout au long de l’année.

02 Etape 02

De Val-Couesnon (Antrain) à Maen Roch (Saint-Brice-en-Coglès) : 16 km

Val Couesnon, village lui aussi labellisé Commune du Patrimoine Rural de Bretagne est un village étape de la Voie des Capitales vers Saint-Jacques-de-Compostelle. En contrebas, le long du Couesnon, se cache un petit bijou local: le moulin et le pont du Couesnon soutenus par la fondation du patrimoine.

Le sentier continue à travers la campagne bocagère, empruntant en partie l’ancienne voie ferrée et ses nombreuses maisons de gardes-barrières, bientôt appropriée en voie cyclotouristique au petit nom de V409 – La Régalante.

Attention, vous arrivez maintenant à Maen-Roch. Si ce n’est pas déjà fait, questionnez les commerces pour goûter le fameux pommé, fait de pommes et de jus de pommes, jadis nommé « beurre des pauvres », à moins que votre balade se fasse en automne et que vous puissiez profiter de la fête des Ramaougeries ?

03 Etape 03

De Maen Roch (Saint-Brice-en-Coglès) à Fougères : 37 km

Le Parc botanique de Haute Bretagne

Ce parc floral et botanique de 25 hectares acclimate des essences de tous les continents dans 24 jardins thématiques contemporains. La diversité des plantes, des fleurs, des points de vue offre au visiteur une halte dépaysante.

Le Jardin de l’eau à Saint-Germain-en-Coglès

Ce bel écrin de verdure composé de zones humides et boisées vous propose une balade sur 6 hectares. Le Jardin de l’Eau propose un parcours ludique de géocaching via les Trésors de Haute Bretagne. Il est accessible tout au long de l’année.

 

Sur les traces des « picaous », les légendaires tailleurs de pierres du Coglais

Des carrières de granit aux innombrables châteaux et manoirs qui ponctuent ce circuit, c’est un véritable voyage dans le temps que vous vous apprêtez à effectuer… Au fil d’un paysage bocager préservé, l’histoire, la pierre et les hommes d’ici se racontent.

04 Etape 04

De Fougères à La Chapelle Janson : 9,5 km

Fougères

La section d’itinéraire prévoit une demi-journée de visite de la ville. Ville d’Art et d’Histoire, Fougères est reconnue pour son château médiéval, portant le titre de la plus grande forteresse d’Europe. La ville compte de multiples trésors architecturaux : l’église de Saint-Sulpice, la place du Marchix, le beffroi, l’église Saint-Léonard, ses maisons à pans de bois et les ruelles pavées…

Fougères représente à elle seule 1 000 ans d’histoire et rayonne encore aujourd’hui à travers ses monuments, son architecture et ses traditions. L’histoire de la ville est étroitement liée au château. Sa position stratégique sur les Marches de Bretagne a permis à la cité médiévale d’apporter richesse et ascension à travers le commerce de tissus.

Entre ville et campagne, Fougères est bordée d’une forêt domaniale, vaste de 1 500 hectares et riche de sites mégalithiques comme le dolmen de la Pierre Courcoulée.

Fougères a également un passé industriel riche avec ses nombreuses manufactures de chaussures et ses verreries royales !

05 Etape 05

De La Chapelle Janson à Châtillon-en-Vendelais : 30 km

Entre Vitré et Fougères, situé au milieu des champs et du bocage, le site de Châtillon-en-Vendelais se compose d’un vaste étang environné de roselières et de prairies bordées d’arbres. Un sentier aménagé et un observatoire permettent d’en apprécier toutes les curiosités qu’offrent la faune et la flore. À chaque saison, le site accueille des milliers d’oiseaux migrateurs, de quoi ravir les passionnés d’ornithologie.

Historiquement, la commune de Châtillon-en-Vendelais possédait un château surplombant l’étang et attestant la puissance du canton. En 1623, la forteresse fut abattue au dépit de nombreux sièges et les pierres furent réutilisées pour construire les maisons du bourg.

06 Etape 06

De Châtillon-en-Vendelais à Vitré : 27 km

Au cœur des Portes de Bretagne, haut lieu commercial au Moyen Âge, Vitré est aujourd’hui classée « Ville d’Art et d’Histoire ». Autour de son château, témoin majeur des forteresses défensives qui protégeaient le Duché de Bretagne, les ruelles pavées sont ceinturées de maisons à pans de bois et de belles demeures de marchands, producteurs de toile à voile, qui y résidaient aux 16e et 17e siècles.

Entourée d’une campagne vallonnée, bordée par La Vilaine, Vitré arbore aussi de nombreux jardins aux styles et ambiances variés : jardin du Parc, jardin du château des Rochers-Sévigné, Pré des Lavandières.

De Vitré à Montauban-de-Bretagne

Etape
01 Etape 01

De Vitré à Saint-Aubin-du-Cormier : 40 km

La Cantache

Le barrage de La Cantache est un plan d’eau de 185 hectares et un site d’intérêt ornithologique. Accessible toute l’année, l’itinéraire longeant l’étendue d’eau est apprécié par les randonneurs et cyclistes.

Après avoir passé le plan d’eau de La Cantache, le circuit vous emmène au cœur du bocage vitréen, et plus particulièrement sur la commune de Champeaux. Ce village mérite le détour pour son patrimoine architectural. En effet, avec ses maisons de granit des 16ème et 17ème siècles, la Place du Cloître, et sa collégiale (la plus importante de Bretagne), Champeaux séduira les itinérants de par ses monuments historiques, le tout sillonnant la campagne paisible.

Le parc du Château Bois Cornillé

Sur la commune de Val-d’Izé se niche le château du Bois-Cornillé, un domaine datant de la Belle Époque qui fait la part belle aux amoureux de la nature et du patrimoine. Classé Monument Historique et labellisé Jardin Remarquable, le parc offre une vue époustouflante sur le château.

02 Etape 02

De Saint-Aubin-du-Cormier à la forêt de Rennes : 13,5 km

Saint-Aubin-du-Cormier

La Petite Cité de Caractère®, Saint-Aubin-du-Cormier, domine la vallée du Couesnon et compte trois monuments historiques. Son château, édifié par Pierre 1er de Bretagne en 1223, atteste la puissance des seigneuries du comté de Rennes autrefois. Les vestiges de la forteresse et du donjon dominent la ville et content encore aujourd’hui le passé médiéval de Saint-Aubin-du-Cormier, la sentinelle de la Bretagne.

Derrière l’étang et les ruines du château de Saint-Aubin se trouve le bois de Rumignon, classé Espace Naturel Départemental. Il s’étend sur une crête de 145 mètres entre les bassins du Couesnon et de la Vilaine. Reliés au parc du château par le GR® 37, le bois de Rumignon arbore des châtaigniers, chênes, hêtres, etc.

C’est ensuite en forêt que le sentier vous amènera. Avec ses un peu moins de 3000 hectares, la forêt de Rennes est entièrement classée en Zone naturelle d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 2 et 383,40 hectares sont classés en Zone Natura 2000.

03 Etape 03

De la forêt de Rennes aux Cours Gallais : 23,5 km

Jonction avec le GR®39

À la lisière de la forêt de Saint-Aubin-du-Cormier, se croise les GR®37 et GR®39.

Le Tombeau Saint-Léonard

Véritable lieu de culte insolite, la commune d’Andouillé-Neuville abrite le Tombeau Saint-Léonard. Saint-Léonard, un brigand repenti, aurait selon la légende accompli des miracles après sa mort. Aujourd’hui, le lieu accueille des pèlerins qui attribuent des vertus guérisseuses au tombeau, ainsi que l’attestent de très nombreux ex-voto présents sur le site.
Un peu plus loin, la petite église d’Andouillé-Neuville surplombant l’étang, offre une jolie vue avant de revenir au cœur du bocage bretillien jusqu’au canal d’Ille-et-Rance.

Le Canal d’Ille-et-Rance

Aussi nommé Liaison Manche-Océan, le canal d’Ille-et-Rance a été creusé à la main sous Napoléon dans le bus de faire traverser plus rapidement, par les terres, les marchandises de la Manche à l’océan sans faire le tour de la Bretagne par la mer.

04 Etape 04

Des Cours Gallais à Bécherel : 26,5 km

La Rigole de Boulet

Reconnue espace naturel sensible, la rigole relie l’étang de Boulet, à Feins, au canal d’Ille-et-Rance. L’étang de Boulet est un site classé Natura 2000 et invite à une pause détente amplement méritée. Le site dispose d’une base de loisirs et propose des activités nautiques durant la période estivale ainsi qu’un sentier d’interprétation le long de l’étang.

Hédé-Bazouges

La ville offre aux itinérants une atmosphère paisible et séduit pour son patrimoine historique et fluvial. En centre-ville, le chemin des remparts et les ruines du château du 12ème siècle accordent des panoramas à couper le souffle sur les demeures historiques et la campagne environnante.

À quelques pas du centre, le site des 11 écluses, au lieu-dit la Madeleine, est un véritable écrin de verdure. L’alignement, tous les 200 mètres, de ces 11 écluses comble les amoureux de la nature et offre une halte inattendue, à l’orée des arbres. La Maison du Canal, installée dans une maison éclusière, présente l’aventure humaine et technique de cette voie d’eau.

Le Château de Montmuran

Lieu chargé d’histoire sur la commune des Iffs, le château de Montmuran est l’endroit même où Bertrand du Guesclin fut armé Chevalier en 1354. Le château est aujourd’hui privé et propose des visites guidées uniquement sur la période estivale.

05 Etape 05

De Bécherel à Médréac : 19 km

Bécherel

Petite Cité de Caractère® mais aussi Première Cité du Livre® en France, ce pittoresque village regorge de librairies, galeries d’art, ateliers de calligraphie et de reliure. À Bécherel, le livre et la culture sont à tous les coins de rues, la majorité des commerces et des librairies se trouvent dans le centre historique. Elles sont reconnaissables par leurs devantures à pans de bois toutes colorées.

Bécherel c’est aussi le charme d’une commune historique et médiévale. Les remparts offrent une vue singulière sur la campagne de la Bretagne Romantique et amène les visiteurs au cœur du jardin du Thabor jusqu’au lavoir de la Couaille, rappelant l’activité du tissage du lin et du chanvre qui a fait la richesse des armateurs malouins.

Le Château de Caradeuc

Le château de Caradeuc et son parc sublime à la perfection le style « à la française ». Surnommé le « Versailles breton », Caradeuc est classé Monument Historique et Jardin Remarque. Véritable écrin de nature et de douceur, ce jardin de 40 hectares se visite durant la période estivale, offrant une vue imprenable sur la ville de Dinan et la Vallée de la Rance.

L’étang du Néal et la jonction du GR®34

Par des chemins empierrés et herbeux, la vallée du Néal offre de beaux points de vue sur la campagne environnante. En longeant la rivière du Néal, on peut ainsi découvrir la grotte de Gabillard ; devenu chouan,  Jean Julien Gabillard fut arrêté et incarcéré à la prison de Rennes en 1798. Peu de temps après, il s’évade et se retranche dans une grotte avant de participer à la seconde chouannerie en 1799.

L’étang du Néal est aussi l’endroit où se jouxte le GR®37 et une variante du GR®34, prenant ainsi la direction de la Côte d’Émeraude.

06 Etape 06

De Médréac à Montauban-de-Bretagne : 16 km

Médréac

La commune de Médréac est un site surprenant ; l’ancienne gare ferroviaire, datant du début du XXème siècle, a trouvé un nouveau souffle en accueillant une activité sportive et familiale. A bord de vélos-rail, deux boucles permettent d’arpenter les paysages de Brocéliande. Le site accueille également un musée retraçant le passé ferroviaire de Médréac et les techniques d’antan, ainsi qu’un café pour une pause fraîcheur.

Au nord de la commune de Médréac se dressent les alignements mégalithiques de Lampouy comptant 48 menhirs classés Monuments Historiques. Ces menhirs constitués de quartz datent de la période néolithique (- 5000 à – 2000 ans av. J.C). Ce site préservé donne lieu à une parenthèse enchantée au cours du circuit.

De Montauban-de-Bretagne à Brocéliande

Etape
01 Etape 01

De Montauban-de-Bretagne au Domaine de Trémelin : 18,5 km

Montauban-de-Bretagne, dit Menezalban en breton, est une commune rurale d’Ille-et-Vilaine. Méconnue et offrant pourtant une histoire riche. Les premières traces de civilisation remontent à l’époque néolithique, des outils taillés dans la pierre d’environ 5 000 ans sont aujourd’hui exposés au musée de Rennes.

La commune tire son nom de l’époque médiévale. Les terres de la paroisse Saint-Éloi, d’abord en possession du duc de Bretagne, sont par la suite élevées en seigneurie au bénéfice de la baronnie de Gaël-Montfort. L’aîné de cette famille, Olivier 1er, devient seigneur, érige un château et prend le nom de Montauban.

Attenant à la commune, la forêt domaniale de Montauban-de-Bretagne s’étend sur 580 hectares et regorge d’espèces végétales et animales. Le GR®37 longe la lisière de la forêt.

02 Etape 02

Du Domaine de Trémelin au Pont du Secret (Paimpont) : 26,5 km

Le lac de Trémelin

Situé sur la commune d’Iffendic, le lac de Trémelin est un site préservé au cœur de la forêt enchanteresse de Brocéliande. Selon la légende du Roi Arthur et des chevaliers de la Table Ronde, le lac de Trémelin est l’endroit même où la Dame du lac a donné l’épée Excalibur au Roi. A sa mort, un des chevaliers nommé Bedivere, jeta l’épée magique dans un lac. Réputée indestructible, Excalibur règne aux abords du lac de Trémelin, figée dans la roche, attendant le retour d’un héros digne d’elle.

Le plan d’eau de 50 hectares est labellisé Pavillon Bleu et permet des baignades sur la plage aménagée durant l’été. Le GR®37 chemine dans ce paysage féérique, au détour des légendes arthuriennes.

La forêt de Brocéliande

Forêt légendaire, le GR®37 arpente les sentiers bucoliques et s’immerge des mythes de l’épopée arthurienne. Le paysage vallonné de landes et de futaies donne lieu à une palette de couleurs saisissantes; variant des tons pourpres à l’orée de l’automne aux vifs éclats de la flore printanière.

Berceau de légendes, laissez vous conter les diverses richesses de la forêt au travers de sites fantastiques : le Val Sans Retour, la Fontaine de Barenton, le tombeau de Merlin, la Chambre aux loups, le Domaine de Boutavent, etc.

Jonction avec le GR® de Pays de Brocéliande

Ce GR® de Pays chemine à travers la forêt de Brocéliande et permet de s’imprégner de ses légendes.

03 Etape 03

De Paimpont à Tréhorenteuc : 22,5 km

Paimpont

Le village de Paimpont, dominé par l’abbaye et bordé par l’étang, est une étape incontournable avant de partir en forêt de Brocéliande, sur les traces des légendes arthuriennes. L’étang de l’abbaye est un espace naturel géré par le Département d’Ille-et-Vilaine, classé en zone Natura  2000, il abrite une faune et flore où se côtoie héron cendré, nénuphars et tourbières.

Installée dans les anciennes dépendances de l’abbaye de Paimpont, l’Office de Tourisme propose un espace scénographique : La Porte des Secrets. Cette expérience unique retrace l’épopée légendaire des chevaliers de la table ronde et des mythes qui l’entourent.

Les Forges de Paimpont représentent un des derniers points d’intérêt du GR®37 en Ille-et-Vilaine. Elles furent l’une des plus importantes forges à bois de Bretagne dès le XVIIIème siècle et sont dorénavant inscrites au titre des Monuments Historiques.

L’itinéraire bretillien laisse sa place à la partie Morbihannaise, peu avant Tréhorenteuc et ses nombreux points de visites : chapelle du Graal, Jardin aux moines …

04 Etape 04

Pour continuer le GR®37 : direction le Morbihan

Le sentier du GR®37 se poursuit vers l’ouest de la région, sillonnant le centre Bretagne, les Monts d’Arrée jusqu’à Camaret-sur-Mer, pointe finistérienne.

Le circuit se découpe en 7 tronçons et représente plus de 770 km d’itinérance.

Découvrir l’intégralité du GR®37


Partez sur le sentier bretillien

En Ille-et-Vilaine, le GR®37 passe par des sites de l’histoire des Marches de Bretagne (Fougères, Vitré, Saint-Aubin-du-Cormier, Bécherel), emprunte une partie du canal d’Ille-et-Rance et se termine dans la forêt de Brocéliande.
La partie bretillienne du GR®37 représente 370 km et peut se parcourir en 15 étapes

Fermer