Domaine de Boulet, Feins
©Domaine de Boulet, Feins|Simon Bourcier
ExpérienceUn week-end en famille à l'étang de Boulet

Ce week-end, j’irai planter ma tente à l’étang de Boulet

Assez de la ville, des petits tracas du quotidien et des semaines à rallonge ? Besoin d’évasion ? … C’est peut-être le moment ou jamais de déconnecter. Direction l’étang de Boulet à Feins pour un week-end tout en décontraction. Et pour une veillée autour du feu…

Un automne aux couleurs de l’été indien. La chance. « J’ai besoin de respirer au grand air… » « Eh bien, ce week-end, si on allait camper à l’étang de Feins ? » « Ça, c’est un programme qui me plaît. Charge la voiture et n’oublie pas les chaussures de marche, les cannes à pêche et les serviettes de bain. »

 

L’AVENTURE EST AU BOUT DE LA ROUTE

Le coffre de la voiture ferme à peine. Il faut dire que, question matériel, chacun a joué la carte de la sécurité, quitte à en prendre un peu plus. La famille s’entasse comme elle le peut. Kiki le chien est aux pieds de sa maîtresse. L’inventaire est impressionnant : sac à dos, chaussures de randonnées, jumelles, maillots de bain, serviettes de plage, jeux de cartes, palet, frisbee, ballon, crème contre les moustiques, polaires, K-way, frontales, tente, maillet, réchaud… et des provisions pour un régiment. Là, si on tombe en panne, on aura vraiment l’air malin ! Cahin-caha, le break avale la route.

PLAGE OU NAUTISME ?

10 h pétante, arrivée au camping. Reste à choisir le bon emplacement. J’en profite pour m’éclipser et faire le tour du propriétaire. « Les enfants, j’ai deux nouvelles à vous annoncer. La bonne, c’est que ce matin on a baignade et paddle au programme. La mauvaise, c’est qu’avant d’enfiler les maillots et de mettre de la crème, il va falloir décharger la voiture et monter la tente. »

Ça y est, tout est prêt. La famille au grand complet est opérationnelle. Deux équipes se forment. La première prend d’assaut la plage. La seconde file à la base nautique. Dériveurs, catamarans, planches à voile, pédalos et même paddles géants… Le choix est vaste pour partir à la découverte du plus grand plan d’eau navigable d’Ille-et-Vilaine. « On a même des bateaux impossibles à retourner, » nous informe, sourire aux lèvres, un moniteur de voile : « Ici, tout le monde peut monter à bord. Même les personnes en situation de handicap. Et c’est pareil côté plage. Le site est très accessible. »

UN SENTIER D’INTERPRÉTATION À NE PAS MANQUER

Et c’est parti pour 1 heure à faire des ronds dans l’eau. Puis, de retour à quai, la faim nous tenaille. J’hésite entre retourner au camping pour préparer le pique-nique ou me poser à la terrasse de la cafétéria. Elle a l’air pas mal cette carte… Finalement, ce sera pique-nique. « Secouez-vous les garçons. On a préparé des sandwichs. Changez-vous, on va se promener sur le parcours d’interprétation. »

Aussitôt dit… L’étang de Boulet est un spot idéal pour observer les oiseaux. D’abord par ce qu’il abrite toute l’année des grèbes huppées, des castagneux, des foulques macroules, des poules d’eau ou encore des hérons, mais également des oiseaux de passage (comme les mouettes rieuses, les goélands, les cormorans ou encore les aigrettes) qui profitent de l’été pour se la couler douce loin de la côte. Il y a même des oiseaux migrateurs qui font étape pour trouver le gîte et le couvert. La balade est très sympa. Les panneaux d’information sont nombreux et le sentier est accessible à tous, gratuitement. Fin de la balade.

L’après-midi s’étire entre chiens et loups. « Sidoine, tu es motivée pour aller taquiner le poisson ? Le voisin, celui qui a un float tube, il a sorti une carpe de 8 kg tout à l’heure. On va voir ? »

CE SOIR, C’EST CHAMALLOWS GRILLÉS

Retour au camping. J’en profite pour récupérer du pain. Ce soir BBQ pour tout le monde, chamallows grillés et histoires qui font peur. Le tout sous la voûte étoilée. Les enfants rigolent. Puis il est l’heure d’aller se coucher. « Bonne nuit tout le monde ». « Tu vois, elles sont sympas les huttes. Il y a même des mobil-homes et une caban’étape pour les randonneurs à vélo et un chalet pour les personnes en situation de handicap. » « C’est dommage qu’ils ferment à la fin du mois, je serais bien revenu. » « Patience, le printemps n’est pas loin. »

ÇA RIGOLE ! ÇA RIGOLE !

9 H. Kiki a des fourmis dans les jambes. Et moi aussi. « J’ai regardé le topo-guide. Ça a l’air bien du côté de la rigole de Boulet. » Le circuit fait 8 km. Sans difficulté particulière. On passe par les digues de Planche Roger, du Pont-au-Marquis, du Pont de la Chaussée, et comme ça on fait le tour de l’étang à pied. « On prend les sacs avec le déjeuner et on rentrera pas trop tard ce soir. »

FICHE PRATIQUE

  • Prévoir le pique-nique.
  • Se munir d’une tente et des équipements de camping, sauf si mobil-home.
  • Accessibilité des hébergements : Un chalet est entièrement conçu pour accueillir les personnes à mobilité réduite, avec une très grande chambre à lit double, une salle d’eau et une cuisine adaptée. Il est possible aussi de louer une hutte en bois, selon le handicap, ou bien un emplacement et de profiter des sanitaires du camping.
  • Bateau accessible PMR : Access Dinghy
  • Avant d’emprunter le sentier d’interprétation au domaine de Boulet, procurez-vous les fiches pédagogiques et le livret illustré, disponibles sur place, qui vous permettront d’observer ce milieu protégé de façon ludique et responsable.
    Deux observatoires ornithologiques sont accessibles depuis le sentier d’interprétation.
    La LPO (Ligue de Protection des Oiseaux) organise des sorties sur le site de Boulet : https://www.lpo.fr/lpo-locales/lpo-bretagne/vie-benevole/groupe-ille-et-vilaine
  • Budget : 50 € (petit budget) à 80 € (confort).
    – Hébergement en tente : emplacement : 4 € / adulte : 4,50 € / enfant de moins de 7 ans : 3,50 € / véhicule : 1 € / électricité : 3 € / animal : 1,50 €.
    – Hébergement en mobil-home : 60 € / nuit pour 4 à 6 personnes hors saison.
    – Location d’un pédalo ou paddle pour 2 personnes : 15 € / heure.
Fermer